Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

10 métiers disparus en France

Embarquez dans un voyage dans le temps pour explorer les métiers du passé, qui ont disparus pour laisser place à de nouveaux metiers !

Pourquoi se contenter de l’ordinaire quand on peut toucher l’extraordinaire chaque jour de sa vie ?

Poinçonneur

Leur rôle était de tamponner les billets de train ou de métro afin de confirmer le voyage des passagers. Cependant, avec l’introduction des automates et des cartes électroniques, cette profession a tout simplement fondu dans l’oubli.

Allumeur de réverbères

Avant l’électricité, les rues étaient illuminées par des lampes au gaz. Les allumeurs avaient la responsabilité d’allumer ces lampes le soir et de les éteindre le matin, jouant un rôle essentiel dans l’éclairage urbain et la sécurité nocturne. Leur travail rappelle une époque où les interactions humaines et les efforts manuels étaient au cœur de l’éclairage public, contrastant avec l’automatisation moderne.

Porteur d’eau

Dans les endroits dépourvus de réseaux de plomberie modernes, le porteur d’eau assurait l’approvisionnement en eau potable des résidents en transportant d’immenses jarres sur son dos ou à l’aide d’animaux.

Crieur public

 

Avant l’avènement des médias imprimés et électroniques, le crieur public était chargé d’annoncer à haute voix les nouvelles, les décrets et les messages publics au sein des villes.

Télégraphiste

Avant les télécommunications modernes, les télégraphistes excellaient dans la transmission de messages codés à longue distance via le télégraphe. L’avènement des nouvelles technologies a marqué la fin de cette profession.

Décrotteur de chaussures

Autrefois, les décrotteurs de chaussures étaient les magiciens de la propreté pour nos pieds, mais avec le temps, les chaussures sont devenues plus indépendantes en matière de nettoyage, et ces professionnels mal-aimés ont finalement disparu.

Knocker-up

Ces gardiens du réveil d’antan avaient pour mission de secouer les dormeurs en frappant à leur fenêtre ou en utilisant des baguettes, avant que les réveils électroniques ne les remplacent.

Annonceur de gare

Avant les panneaux d’affichage électroniques et les haut-parleurs, ces individus étaient chargés d’annoncer à haute voix les départs et arrivées des trains dans les gares. Avec l’émergence des systèmes automatisés, ce rôle est devenu redondant.

Garçon de course

Ces garçons de course jouaient un rôle essentiel en transportant messages, documents, et colis d’un bout à l’autre des entreprises et des banques. Cependant, avec l’avènement des communications électroniques et des systèmes de messagerie internes, ce métier est devenu obsolète.

Rémouleur

Le rémouleur, artisan nomade équipé de sa meule, affûtait couteaux et ciseaux des ménages et commerçants dans les rues. Toutefois, l’accès à des outils de coupe de qualité ont sonné le glas de cette profession traditionnelle.

Dans l’évolution perpétuelle des métiers, les professions oubliées en France incarnent notre adaptabilité. Le changement, inéluctable, façonne un avenir prometteur. Ces métiers oubliés sont des leçons pour l’avenir, rappelant que créativité et adaptabilité ouvrent la voie à un avenir professionnel brillant.

Questions fréquentes

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir (sans forcément oser demander)

Ils nous soutiennent

Et on les remercie 🙏

Ministère du Travail
Banque des Territoires
emploi Store
BVA
Afpa
Bleu blanc bouge